Ramenons Jean Lapierre à TQS

Jean Lapierre

Quelle triste et morne campagne qui s’annonce aux cours de prochaines semaines. À peu près tous les chroniqueurs politiques affirment que la campagne en cours sera la plus sale de toute l’histoire politique canadienne. Quelle tristesse ! Mais on est donc passé l’humour décapant des Rhinocéros ? De quoi redonner le goût de se représenter!

Mais puisque les Rhinocéros sont encore en jachère, infusons donc un peu d’humour dans cette campagne afin ramener le sourire sur le visage des citoyens rendus cyniques face à la politique. Chers citoyens et citoyennes, canadiens et canadiennes, québécois et québécoises, internets, internettes (ad nauseam), grâce à l’aide inestimable du meilleur photo-caricaturiste qui soit, mon ami MonaErik, qui a su mettre en image une idée et des mots, nous annonçons aujourd’hui le grand lancement de la campagne « Ramenons Jean Lapierre à TQS ».

Jean Lapierre! Que dire de plus sur Jean Lapierre qui n’a pas déjà été écrit ou commenté dans la presse écrite et électronique? Que ce soit auprès des conservateurs, des néo-démocrates, des bloquiste, des verts, des altermondialistes, de la gauche, de la droite, du centre et même des libéraux, l’homme fait consensus autour de lui partout au Canada, au point où l’ensemble des partis politiques en ont fait l’homme à battre dans son comté.

Même au sein de son propre parti, des sources généralement bien informées nous affirment que l’absence de Jean Lapierre dans cette élection permettrait au parti Libéral de remonter de 5 points dans les sondages. La présence de Jean Lapierre comme candidat du parti Libéral fausserait-elle à ce point les intentions de vote des Québécois et de Canadiens au point de dénaturer les résultats de ce grand exercice démocratique? Un homme comme Jean Lapierre peut-il avoir une telle influence sur le résultat final des élections?

Jean Lapierre

Nous nous insurgeons face à un tel constat. Nous refusons que les résultats de l’élection du 23 janvier soient faussés par la présence d’un tel paratonnerre. Mais en même temps, nous ne voulons surtout pas être taxé d’intolérance face à celui qui fut journaliste communicateur animateur whatever au sein du réseau de télévision TQS et qui a marqué la petite histoire des médias au Québec avec son fameux «gang bang» de homards où se rassemblait une fois par année l’ensemble du monde des affaires et de la classe politique québécoise.

C’est afin de restaurer la démocratie que nous lançons cette grande campagne qui devrait permettre à Jean Lapierre de regagner son poste de journaliste communicateur animateur whatever chez Télévision Quatre Saisons. Ce faisant, nous redonnerons au parti Libéral ce 5 points dans les sondages dont il a tant besoin. Et tant qu’à y être, ça ne devrait pas nuire aux cotes d’écoute de TQS, maintenant que «Le Bachelor» est terminé. Aidons à rétablir la démocratie! Ramenons Jean Lapierre à TQS! Faisons sortir le vote à Outremont. Le 23 janvier, votez Conservateurs, votez Néo-démocrates, votez Bloc, votez Verts, votez indépendant, mais surtout votez afin de permettre à Jean Lapierre de retrouver son poste de journaliste communicateur animateur whatever chez TQS. Emparez-vous d’une de ces deux bannières et apposer-la sur votre site ou votre blogue. Et toutes nos excuses auprès des journalistes en manque de copie et qui pouvaient toujours compter sur Jean Lapierre pour obtenir une citation savoureuse. Faudra juste travailler un peu plus fort. Ou appeler Pierre Pettigrew. Ou son chauffeur. Whatever!

Taxi de nuit

A la fin de la nuit je retrouve presque toujours quelque chose « oublié » par un passager. Des paquets de cigarettes, des clefs, de la dope, des condoms, des couteaux, des cellulaires, des portefeuilles, des lunettes, des sacs d’école, des articles de maquillage, des bouteilles vides, des pleines… J’ai déjà trouvé des boules chinoises, un bagage à main d’un voyageur coréen, un appareil photo jetable, une petite culotte, un porte-document, une plume fontaine, des livres, une canne, des CDs, du parfum et sûrement encore plein de choses que j’oublie. Un soir un travelo a oublié une valise avec des perruques, des trucs en tocs et assez de spray-net pour anéantir ce qu’il reste d’ozone.

Taxi de nuit (merci à Éric)

Rien à voir avec les pseudo-chroniques sur le taxi rédigées par le chroniqueur urbain du Journal de Montréal.

Premier sondage de la campagne

Sondage Radio-Canada/CBC
Libéraux: 35%
Conservateur: 30%
Néo-démocrates: 20%

Source: Sondage Radio-Canada/CBC

Un sondage Radio-Canada/CBC révèle qu’au moment de se lancer en campagne électorale, les libéraux recueillent 35 % des intentions de vote, contre 30 % aux conservateurs. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) suit avec 20 %.

Au Québec, le Bloc Québécois domine largement les intentions de vote avec 59 % des intentions de vote. Les libéraux suivent avec 22 %, le NPD avec 9 % et le Parti conservateur ferme la marche à 8 %.

Le mur

Extrait d’un Blackberry envoyé vendredi soir par Steven MacKinnon

The Bloc? Their separatist agenda requires that they construct winning conditions for a referendum, a referendum that PQ Leader André Boisclair has promised to hold immediately after winning power at the provincial level. For the Bloc, the election of a Stephen Harper government with them holding the balance of power is the ultimate winning condition. For they know that Stephen Harpers neo-conservative agenda is the very antithesis of Quebeckers views. They, too, call all Liberals corrupt in the most McCarthyite way, to mask the fact that they have no policies that represent a positive vision of Quebecs place in Canada.

Si c’est ça le thème de la campagne libérale, on vous annonce que les Libéraux vont frapper un mur au Québec. Et que ça va faire très mal.

Citoyens

Au risque de paraître naïf (j’ai l’habitude), j’ai toujours eu un infini respect pour ceux qui s’impliquent en politique, particulièrement pour les citoyens qui posent le geste de se présenter comme député. J’ai ce même genre de respect lorsque les députés élus votent sur un projet de loi ou une motion de non confiance comme aujourd’hui.

Aujourd’hui, 171 citoyens ont décidé, au nom de leurs concitoyens, que ce gouvernement avait fait son temps, et qu’il était temps de le remplacer. À mon avis, il était plus que temps. Et ce n’est pas une campagne dans la période qui m’empêchera de la suivre activement. Quand je pense que dans certains pays du monde, on meurt pour avoir le droit de voter, je n’en reviens juste pas d’entendre plusieurs se plaindre de devoir aller voter en hiver.

Et le reste de l’hiver, vous restez dans la maison 24 sur 24, vous ne sortez pas acheter une pinte de lait ou un pain à l’occasion? Quelques minutes, quelques minutes seulement pour choisir ses représentants pour 4 années, et on trouve le moyen de se plaindre. Et en plus, vous ne perdez même pas d’heure de travail, le gouvernement obligeant les employeurs à libérer les citoyens quelques heures la journée du vote afin qu’il puisse remplir leur devoir de citoyen. Un devoir. C’est ainsi que je vois ce geste noble de voter. Ne pas voter, même pour annuler son vote, est à mon avis une gifle faite à tous ces citoyens de par le monde qui ne peuvent voter.

Demain, ce seront des milliers de citoyens de toutes tendances (libéral, conservateurs, néo-démocrate, bloquiste, mais aussi verts, communistes ou tout simplement citoyen indépendant) qui se présenteront devant nous au cours des prochaines semaines pour nous demander de leur accorder notre confiance afin qu’ils soient nos dignes représentants à la Chambre des Communes.

Boulot ingrat? You bet Charlie! Une tâche dure et exigeante, que j’hésiterais à accomplir. Être député, c’est dire adieu à sa famille pour 4 ans, c’est être disponible 7 jours sur 7, ou presque. Et tout ceci pour un salaire en deçà de ceux qui sont offerts dans l’industrie privé par exemple. Ne vous demandez pas pourquoi les partis ont de la difficulté à attirer des candidatures de citoyens compétents.

Vous n’aimez pas les libéraux? Parfait, impliquez-vous dans un autre parti, soutenez la campagne de celui ou celle qui, selon vous, sera à même de vous représenter dignement. Vous êtes de ceux qui croient que l’on devrait faire table rase des vieux partis afin de repartir sur des nouvelles bases, avec un nouveau projet de société? Pourquoi ne pas soutenir le parti Vert alors? Vous vous considérez encore un fier Libéral, malgré Gomery? Investissez le parti afin de bouter dehors les dinosaures. Vous êtes de tendance conservatrice? Soyez-en fier alors et impliquez-vous.

Demain, des milliers de citoyens de toutes tendances nous demanderons de leur accorder notre confiance. J’ai bien l’intention de répondre présent, tout en gardant mon droit de contester la bêtise lorsqu’elle se présentera.

L’astronaute

Passons sous silence le fait qu’après avoir rebâti de toutes pièces l’association libérale de son côté, Nick Discepola, candidat défait aux dernières élections fédérales lar la jeune Meili Faille, ait été brutalement écarté par le parti afin d’offrir un comté relativement sûr pour le Capitaine Cosmos, Marc Garneau. Ce que j’aimerais bien savoir, ce sont les promesses faites à Garneau, en supposant une victoire des libéraux. Industrie? Un nouveau ministère Sciences et technologies? Toujours en supposant que les libéraux l’emportent, je salive à l’idée de voir Jean Lapierre et Marc Garneau. deux tits coqs à l’ego surdimensionné, s’affronter.